Home » Articles » 5 erreurs courantes à éviter sur Google Plus

5 erreurs courantes à éviter sur Google Plus

erreurs-google-plusGoogle + évolue constamment et sa place dans le paysage des médias sociaux n’est plus à prouver. Le réseau est récent, mais n’en demeure pas moins être une plateforme au potentiel énorme qu’il serait judicieux de maîtriser pour tous les types de business. Malheureusement, peu croient en son pouvoir et ignorent de ce fait de nombreuses choses à son sujet.

En effet, ce que l’on peut entendre en bien ou mal de Google+ n’affecte en rien sa popularité étant donné qu’il s’agit du second plus grand réseau social après Facebook. Pour rappel, Google+ a été lancé il y a un peu plus de 2 ans et l’intérêt qu’y portent ses utilisateurs s’accentue davantage avec le temps.

Il convient toutefois avant de se lancer d’éviter un certain nombre d’erreurs très souvent commises sur la plateforme. De nombreux utilisateurs restent encore confus et très peu convaincus de son efficacité. Quelles sont ces erreurs courantes ? C’est ce que nous allons aborder immédiatement.

1. Avoir un profil incomplet

Peu importe le réseau sur lequel nous sommes présents, il est primordial d’avoir un profil bien complété et encore plus si vous représentez une entreprise ou une marque. Ajouter votre nom, logo, photo, biographie et d’autres informations pertinentes permet aux utilisateurs de mieux vous identifier et montre aussi le sérieux dont vous faites preuve. Il ne s’agit donc pas uniquement d’encourager la connexion avec vos clients et utilisateurs, mais aussi de renforcer votre image à leur égard.

Afin d’y arriver,  il convient d’utiliser les mots-clés les plus pertinents et se rapportant le mieux à votre entreprise. Google+ permet également via votre profil le rajout de liens externes. N’hésitez pas à user de cette fonctionnalité pour rediriger les utilisateurs vers votre blog, fanpages ou encore vers votre fiche de produits.

Prenons l’exemple de la page Ferrari sur Google+ qui illustre très bien le type de profil dont il est question ici. De nombreux mots-clés pertinents font partie de la description du constructeur automobile. Nous pouvons voir les nombreuses redirections (tout n’est pas affiché) dont le profil fait preuve et qui ramènent vers la fanpage, la chaîne Youtube ou encore vers le site officiel.

profil_google_plus

2. Ne pas faire usage des cercles Google

Les cercles de Google font partie intégrante de Google+, mais également de votre stratégie de contenu et de ciblage. Ceux-ci ont pour but de regrouper vos contacts/fans en fonction de vos propres critères.

Ainsi, il est possible de :

  • Partager du contenu amusant avec ses amis de votre cercle « amis proches »
  • Mettre en avant vos relations professionnelles avec ceux du cercle « contacts professionnels »
  • Partager du contenu avec votre cercle « famille »

il s’agit bien évidemment uniquement d’exemples et chaque marque devrait se connaître assez que pour adapter cette fonctionnalité à sa communauté et ses attentes. Le but ici est de partager du contenu aux contacts appropriés et ainsi ne pas courir le risque de publier du contenu inadapté.

cercles

À l’ère où le consommateur s’informe et achète sur différents canaux aux caractéristiques aussi différentes les unes des autres, penser qu’un même message, de quelque nature qu’il soit, peut s’adresser à tout le monde serait une erreur. De nombreuses marques font l’objet de marchés très hétérogènes. Et c’est ici que joue le potentiel des cercles sur Google+. Il est possible d’adresser un message à des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt et qui surtout sont susceptibles d’être intéressées par le contenu que vous partagerez avec eux.

3. Ignorer les utilisateurs qui vous mentionnent

Malgré le court laps de temps passé par les utilisateurs sur le réseau social, il ne faut pas oublier que les interactions avec sa communauté restent très importantes.  De nombreuses marques commettent l’erreur de poster uniquement du contenu pour des raisons de référencement. Les interactions ne sont certes pas aussi présentes  que ce que l’on peut voir sur Facebook, mais prendre la peine de répondre aux commentaires et aux mentions montre également votre volonté de vous rapprocher de votre communauté. Montrez que vous n’êtes pas présents sur Google+ car vos concurrents le sont aussi. Démarquez-vous davantage, réagissez et conversez avec vos fans.

4. Négliger les boutons Google+

Poster du contenu sur Google+ est une chose, mais rediriger les visiteurs de votre site web vers votre profil Google+ en est une autre. N’hésitez donc pas à rajouter les boutons +1 sur votre site et permettre ainsi à votre lecteur de partager votre billet sur leur propre profil G+. N’oubliez pas également le bouton « Follow » qui permettra à vos fans de vous suivre directement sans que ceux-ci aient à effectuer une recherche sur leur moteur de recherche. Augmentez ainsi votre influence, votre crédibilité et vos cercles!  Le site de Redbull exploite très bien ces boutons et le potentiel de Google+ comme on peut le voir ci-dessous.

google_buttons

5. Ne pas poster régulièrement

Poster régulièrement sur Google+ revient à s’exposer davantage sur le moteur de recherche du géant américain et ainsi bénéficier de meilleurs résultats au niveau du SEO. Vous prendrez également une place importante dans le fil d’actualité de vos fans et augmenterez considérablement votre visiblité.

Il faut donc proscrire ce que bon nombre de marques font en abandonnant leur page G+ après la création de leur page. Publier du contenu fréquemment rendra votre audience plus engageante et leur donnera aussi une raison de revenir sur votre profil. Il est bien sûr important de ne pas publier bêtement du contenu sans réfléchir à un planning éditorial de qualité, bien évidemment.

Et vous ?

Avez-vous déjà franchi le cap de l’aventure Google+ ? Si oui, avez-vous déjà vécu une de ces erreurs et quelles leçons en avez-vous tiré ? N’hésitez pas à partager vos expériences afin d’en faire profiter tout le monde!  :-)

Sources : Inspirationfeed - Wpoye

Mehdi Talhi
Community Manager chez Dkoop et blogueur Intéressé par les réseaux sociaux, les jeux vidéo, la high-tech et la culture japonaise. Diplômé en marketing à Bruxelles.
Mehdi Talhi
— 11 septembre 2013

Plus de news