Comment je gère mon compte Twitter ?

Comment je gère mon compte Twitter ?

mars 30, 2010 0 commentaries

A-. Intro

Par delà les bons conseils de Christophe de Kriisis pour votre compte Twitter :

1. Ne protégez pas votre compte

2. Personnalisez votre profil ?

3. Un background personnalisé et adapté à toutes les résolutions d’écrans

4. Votre avatar concorde t’il avec votre background ?

5. Vos 10 derniers tweets sont-ils riches et variés ?

6. Votre dernière phrase est-elle intéressante ?

7. Semblez-vous dialoguer ou simplement partager ?

8. Avez-vous un bon ratio de following / followers ?

9. Savez-vous écrire correctement, sans fautes d’orthographe ?

10. Votre Bio (description) semble-t-elle attrayante ?

je voudrais vous expliquer comment je vois la gestion de mon compte. Il ne s’agit pas forcément de règles à suivre mais plutôt d’idées pouvant vous inspirer ou au moins vous interpeller. Ma façon de faire, je l’espère convient à mes followers et j’essaie régulièrement de voir l’impact de mes actions grâce à divers outils stats (voir billet). D’autres peuvent agir différemment et ce n’est pas critiquable, le tout étant d’être en phase avec sa communauté ;)

B-. Voici donc ma façon de procéder :

1-. Être relativement avare de mes tweets. La tentation est grande de Tweeter beaucoup de ce qui passe. C’est d’ailleurs assez facile de procéder de la sorte. On est certain qu’au milieu de plein de trucs moyens, il y aura un minimum de bon. Ma vision est différente.

En limitant mon nombre de Tweets, je me dois d’être sélectif et donc de réaliser un tri en amont. Et je peux vous dire que c’est assez difficile. Il m’arrive de me tromper (si pas de RT pour 2 ou 3 tweets consécutifs). Dans ce cas, je m’arrête et essaie de déterminer pourquoi mes choix se sont avérés erronés.

Comme guide, j »essaie d’être dans un rapport de 110% de tweets par rapport aux followers. Même si cela ne veut rien dire, le hasard ? fait que j’ai presque toujours évolué dans cette zone. Evidemment, en procédant comme cela on réduit la part de dialogue possible.

2-.  J’utilise le plus souvent possible les DM pour les messages qui ne s’adressent qu’à une personne. Par rapport à la liste de Christophe, mon compte pourrait sembler être peu ouvert au dialogue. Donc, je réponds par la timeline si on m’a interrogé par ce biais, sinon, c’est du DM.

Relativisons aussi car les contacts que nous avons sur Twitter peuvent être des contacts sur d’autres réseaux ou blogs. Les conversations peuvent avoir lieu dans d’autres endroits. A titre perso, je trouve d’ailleurs que Twitter n’est pas toujours le mieux adapté aux conversations (Friendfeed ou Facebook permettent de suivre plus facilement les sujets).

3-. Concernant le fameux ratio Following/Follower. Je followe back 80 à 90% des personnes qui me suivent. Un commentaire du billet de Christophe a retenu mon attention par @nek :

« Pour ce qui est ratio following/followers, je trouve plutôt intéressant d’avoir quelqu’un qui suit peu de gens. En effet, il faudra m’expliquer comme réellement SUIVRE et dialoguer avec plus de 100 personnes qui tweetent de manière soutenue. Ou alors c’est que la personne n’a vraiment rien d’autre à faire de ses journées ;-)

Un exemple concret. Jeffrey Zeldman – qui est plutôt crédible – a un ratio following/followers très faible : following 691, mais 47336 followers !

Trop de following tue le following et ça n’est pas être snob que de suivre peu de gens, c’est simplement qu’on fait vraiment très attention à ceux qu’on suit, ce qui est carrément à l’opposé du snobisme. »

Le débat n’en fini pas et c’est vrai qu’une timeline qui voit défiler les Twetts de 2.000 personnes c’est impossible à suivre. Je vais brièvement me répéter mais peu importe de rater des Tweets (de toute manière les meilleurs sont tjs RT).

Il est aussi tout simplement impossible que tous les membres de Twitter aient plus de followers que de followings :) . Enfin, comme dit au 2-. j’aime bien utiliser les DM, la relation symétrique me parait donc utile.

Corrolaire, j’unfollowe la plupart des personnes que je suis en premier et qui ne me rendent pas la pareille.

Pour répondre à @nek, je dirais que s’il veut les avantages des deux systèmes. Il peut utiliser les listes et suivre sa liste privilégiée plutôt que sa timeline globale.

4-. Venons-y à ces listes. Voilà un critère auquel j’accorde une certaine importance. Quand je regarde un compte, si le rapport nombre listes/ nombre de followers est trop faible je reste circonspect.

Selon mon expérience, je dirais que si ce rapport est sous les 5%, on peut se poser des questions (usage d’un mécanisme automatique pour gagner des followers par exemple). Voyez comment un compte de qualité comme celui de @JBonnel a un rapport de 261/1911. Il est presque à plus de 13%.

5-. Part des Tweets et RT

C’est délicat d’en parler dans le sens où il s’agit d’une impression mais il me semble que mes followers attendent que je poste de l’info qui n’est pas encore apparue dans leur timeline. Je m’efforce donc de partager des liens relativement inédits. Bien entendu, cela ne m’empêche pas de RT.

Le mélange des deux étant malgré tout nettement en faveur des Tweets. Il ne s’agit pas d’égocentrisme de ma part mais plutôt une volonté de partager du contenu original. D’ailleurs, concernant mon contenu, je ne m’autorise qu’à Tweeter deux fois (à l’une ou l’autre exception près) mes propres billets.

Voilà l’état de mon compte à l’heure où j’écris ces lignes :

Twitter

6-. Je conclurai avec le FF. Pour la première fois, vendredi, je me suis limité à 5 FF en 5 Tweets. Finalement le principe est le même qu’avec les Tweets. Mieux vaut y aller avec parcimonie, les Twittos cités n’apprécieront que plus.

J’étais dans l’erreur en raisonnant en terme de back. J’aime bien rendre la pareille quand on me fait plaisir… mais en matière de follow friday, cela dévalorise l’action.

L’expérience me semble réussie vu certaines réactions obtenues :

follow friday

7-. Alors, j’ai bon ? Lequel de ces aspects vous parait-il le plus opportun ou le moins approprié ? Merci à vous

Régis Vansnick

Owner - Web marketer chez Dkoop
Entrepreneur, formateur, conférencier et prof d'e-marketing CITATION favorite 'If you want to go quickly, go alone; if you want to go far, go together.'
Dkoop agence E-marketing