Balise title : référencement, clics, image de marque…

Balise title : référencement, clics, image de marque…

mars 8, 2013 3 commentaires

La balise title, ou titre de page, est l’élément textuel le plus important d’une page web. La partie immergée de  votre iceberg éditorial. Dans une optique de référencement, vous devez l’optimiser. Bien, même. Présentation.

 

 

Si votre page web était un iceberg, les métadonnées en seraient les parties immergées. On ne les voit pas (toujours) mais leur impact est énorme. La plus importante d’entre elles est, sans hésitation, la balise title. Dans un dossier complet consacré à cette balise titre, Olivier Duffez prétend même que s’il ne fallait optimiser qu’un seul point particulier de votre page web, ce serait la balise title. C’est dire…

Mais c’est quoi, au juste, une balise title ?

Dans balise title, il y a titre. C’est donc le titre de votre page web. Je vous vois venir d’ici. Vous allez me dire qu’on en a déjà parlé dans l’article relatif à l’optimisation des zones chaudes. Et bien détrompez-vous. Comme vous, beaucoup confondent balise title et titre du contenu. Ce sont pourtant 2 choses différentes.

Pour vous donner un exemple concret : imaginez que vous ouvrez un document word pour parler de votre hobby favori, le curling. Vous pourriez titrer : « Le curling, ce sport dont tout le monde se brosse ». Ça, c’est le titre de votre contenu. Vous enregistrez alors votre document sous le nom « présentation_curling.doc ». C’est un peu la balise title, le nom de votre document word.

La balise titre, vous la trouvez dans la barre de titre du navigateur :

Balise title dans barre de titre

Plus important, c’est cette même balise qui apparait dans les moteurs de recherche :

Balise title dans SERP

Et que les médias sociaux reprennent lors d’un partage de contenu :

Balise title dans Facebook

Balise titre : référencement, taux de clics, image de marque

La balise title, c’est un des éléments les plus importants aux yeux de Google. Il va de soi que votre expression-clé principale doit s’y trouver. Aussi, puisque chacune de vos pages est censée présenter un contenu unique, vous veillerez à avoir une balise titre différente par page.

Y placer des mots-clés, c’est bien mais ça ne suffit pas. Avant, il était possible de sortir du lot en répétant à l’envi les principaux termes de recherche. Aujourd’hui, Google fait le ménage. Pour apparaitre en bonne position dans les résultats de recherche, votre site doit, entre autres, inspirer confiance aux internautes. Nombre de clics, backlinks, partages,… sont autant d’indicateurs d’un site web de confiance.

Par simple curiosité, entre ces 2 résultats de recherche, sur lequel cliqueriez-vous ? « Meubles en chêne, mobilier en chêne, ameublement en chêne » ou « Meubles de qualité, solides en bois de chêne ».

Gardez à l’esprit que lorsque les internautes vous trouvent via les moteurs de recherche, le premier contact qu’ils ont avec votre site, c’est par l’entremise de votre balise title. Quelle impression souhaitez-vous laisser ?

Les frères Dalton

Dans la balise title, le poids des mots-clés décroit de gauche à droite

Sachez encore que le poids des mots-clefs décroit de gauche à droite. C’est pour cette raison que les articles ci-dessous commencent leur titre par l’expression principale « Balise title ».

Résultats de recherche pour balise title

Pour chaque titre, les auteurs ont placé l’expression-clé principale le plus à gauche

Cette stratégie est surtout pertinente dans une approche de positionnement dans les moteurs de recherche. Dans une volonté de partage et de promotion sur les plateformes sociales, vous privilégierez davantage les titres accrocheurs et incitatifs aux clics. Tout dépend de la finalité de vos contenus.

Pour la balise title, la taille compte ?

Contrairement à une légende urbaine qui prétend que la longueur importe, les balises title les plus courtes sont souvent les meilleures. Mais qu’entend-on par courte ? Le web foisonne d’avis similaires… ou différents sur la question.

Certains parlent d’un nombre de signes situé entre 65 et 70 (pour Google), d’autres parlent de 10 à 12 mots, là où d’autres parlent de pixels. La vérité est dans tout ça. Testez et ajustez au besoin. Pensez surtout à la finalité de votre site web. Par exemple, si votre site internet est destiné aux mobinautes, vous privilégierez des balises title plus courtes.

De manière générale, essayez de vous approcher le plus possible des 70 signes. Cela vous permettra de placer un certain nombre de mots-clés importants et d’augmenter les combinaisons de recherche possibles. Si vous dépassez un peu ce nombre, ce n’est pas grave. Vous risquez tout au plus de voir votre balise titre tronquée dans les résultats de recherche. Par contre, évitez les balises kilométriques. Ça passera comme une tentative de spam et vous diluerez le poids de vos mots-clés principaux.

Balise titre : quelques erreurs classiques… à éviter !

  • Le document sans nom…

Parmi les erreurs fréquentes, s’il y en a bien une agaçante, c’est celle de « l’untitled document». Les entreprises ont-elles à ce point un manque d’imagination qu’elles nomment toutes leurs produits ou services Untitled ? ;-)

Plus sérieusement, jetons un œil du côté de la page d’atterrissage des Fromages Bio de Wallonie (exemple aléatoire). La page est dépourvue de balise title. Or un titre comme « Brochure Fromages Bio de Wallonie : recettes, points de vente » aurait déjà été plus qualitatif. Le tout sans nécessiter beaucoup de travail supplémentaire. Le contenu est déjà sur la page.

Document sans nom, untitled document

La balise title de cette page sent le… Herve

  • La bienvenue…

Vous avez envie de souhaiter la bienvenue à vos visiteurs ? C’est tout à votre honneur. C’est même aimable. Mais de grâce, pas dans votre balise title. Chez Ethias, que vous passiez de la page d’accueil aux rubriques « particuliers » ou « entreprises », vous avez droit aux mêmes balises title : « Bienvenue chez Ethias »… Un peu creux et dépourvu de mots-clés, vous ne trouvez pas ?

Balise title bienvenue

Bienvenue ? C’est gentil. Mais vous proposez quoi comme services…

  • La balise générique et creuse

Lorsque vous n’avez pas optimisé vos balises title, Google les crée lui-même. Bien souvent, il fait avec les moyens du bord. Tantôt il utilise les titres principaux des contenus (H1), tantôt les noms de rubriques,…

Le titre principal H1 est repris comme balise title

Ici, le titre du contenu sert de balise title. Pas très informatif tout ça..

Dans le cas du site de Puilaetco Deeway, le titre « Nos Services » est repris dans la balise title. Ce qui donne une balise titre très générique et inexploitée. De quels services parle-t-on ?

Et vous, vos balises title, elles ressemblent à quoi ?

Voilà, vous savez maintenant ce qu’est une bonne balise titre et ce que vous devez éviter. Plus une seconde à perdre, jetez vite un œil aux vôtres. Pour ce faire, tapez dans Google : « site:nomdesite.com » (ou .be, .fr,…).

Comment lister toutes vos pages et balises title ?

La liste de l’ensemble des pages de votre site apparait. C’est aussi ce que vos clients voient quand ils vous trouvent dans les résultats de recherche. Alors Docteur, c’est grave ?

A suivre…

Dans les résultats de recherche, la balise title s’accompagne d’un petit texte (idéalement) accrocheur et incitatif au clic. Ça s’appelle la balise meta description. Si elle n’est pas directement prise en compte par les moteurs de recherche, elle a un impact important sur le taux de clic et par extension sur le référencement naturel. On vous la présente dans le prochain article.

Julien Geets

Entrepreneur à Write Up, entreprise spécialisée en production de contenu web à valeur ajoutée. J'aide les entreprises à optimiser leur visibilité en ligne et à entamer la conversation avec leurs clients.
Vous voulez me faire plaisir ? Suivez-moi et encerclez-moi !

Les derniers articles par Julien Geets (tout voir)

  • Pingback: Balise title : référencement, clics, image de marque… | Formation 2.0

  • Serge of Montreal

    Excellente présentation de la règle. J’ai lu quelques-uns de vos articles et votre approche est totalement KISS. Ah! Si j’avais le temps d’écrire… Hé bien je vous imiterais!

    Plus sérieusement, je me sers de la description et de la H1 visuelle que de la balise Title pour informer et séduire les internautes. Avec 66 caractères, espaces inclus, on ne peut pas trop élaborer. Je crois que le libellé du titre de page doit surtout bien renseigner sur ce que l’on trouvera dans la page. a+

    • http://twitter.com/Julien_Geets Julien Geets

      Bonjour Serge, désolé pour la réponse tardive. Je prends connaissance à l’instant de votre feed-back positif et vous en remercie. Il est toujours possible de trouver un peu de temps pour rédiger. Ne serait-ce qu’une fois par mois. Si vous avez des choses à raconter, allez-y. Et tenez-nous au courant que nous puissions venir vous lire :-)