Home » Articles » Référencer vos images en 5 étapes

Référencer vos images en 5 étapes

Référencer vos images en 5 étapes
L’image comme élément-clé de votre site web ? Pourquoi pas. Encore faut-il que vos lecteurs la trouvent. Optimiser le référencement de vos images dans Google, c’est assez simple. C’est un savant mélange de bon sens et d’expérience-utilisateur. On vous explique tout.

Dans l’article précédent, vous avez découvert le potentiel des images dans une stratégie de contenu web. Reste maintenant à les exploiter au mieux. Le partage sur les médias sociaux est une chose. Le référencement en est une autre.

Avant de vous expliquer comment référencer une image dans Google, j’aimerais vous raconter une petite anecdote.

Il y a quelques mois, un potentiel client nous demande pourquoi son site n’est pas bien référencé dans les moteurs de recherche. Un rapide coup d’œil. Le constat tombe aussi sec :

  1. Les balises title sont génériques, souvent composées d’un seul mot (que les internautes n’utilisent même pas).
  2. Le contenu des pages « services » se compose à peine de 3 à 4 lignes de texte.
  3. Il n’y a pas de maillage interne.

N’en jetons plus la coupe est pleine… Non ! J’allais oublier le pire. Sur les 23 pages stratégiques (à potentiel de génération de trafic), seules 8 d’entre elles sont indexées par le moteur de recherche. Il s’agit des 8 pages « services ». Les 15 autres pages « Nos réalisations » sont invisibles.

Pourquoi ? Parce que ces pages sont composées uniquement de photos, pas un seul mot. Or Google ne lit que le contenu textuel. Il est incapable, pour l’instant, d’interpréter un contenu visuel seul. Du coup, lorsqu’il vient visiter la page du dit client, il ne voit rien. C’est un peu comme si les photos avaient enfilé leur cape d’invisibilité (vous aimez Harry Potter ?). Embêtant.

Harry Potter porte sa cape d'invisbilité

Pour Google, une image sans texte, c’est comme Harry Potter avec sa cape d’invisibilité (source : tomsguide.fr)

Attention loin de nous l’idée de vous dire que vous ne devez pas recourir aux photos dans votre stratégie de contenu. Que du contraire. Nous vous invitons même à en faire un élément important (voire principal) de votre communication. Surtout si votre activité professionnelle est visuelle. Nous vous mettons juste en garde : sans éditorial, l’image n’est rien pour Google.

« Bon. Quand va-t-il enfin entrer dans le vif du sujet ?!? ». Vous avez raison. J’y vais. Le référencement de vos images, c’est assez simple. C’est une question de bon sens. Voici 5 conseils pour tirer profit de vos contenus visuels.

1. Donnez un nom de fichier explicite à vos images

Entre ces 2 noms de fichiers, lequel vous fait penser à un fromage odorant : « 145756564654.jpg » ou « maroilles-coulant.jpg » ?

Le premier bon réflexe à prendre est de renommer vos images. Remplacez les chiffres insignifiants par un nom de fichier clair et informatif. Dans la majorité des cas, vous pouvez le faire directement dans votre CMS. Nous vous conseillons de le faire, en amont, sur votre ordinateur (clic droit > renommer). De la sorte, vos images sont prêtes pour d’autres utilisations. Un bon nom de fichier se compose :

  • de 2 à 3 mots maximum ;
  • de tirets entre chaque mot (pas d’underscore) ;
  • de lettres en minuscules

Si vous voulez un moyen mnémotechnique, le nom de fichier d’une image est un peu l’opposé du hashtag. Là où le hashtag donnerait « #TarteAuMaroilles », le nom de fichier donne « tarte-au-maroilles ».

2. Remplissez la balise alt de votre expression-clé

La balise alt ou texte alternatif est la description succincte du contenu de votre image. La balise alt apparait lorsque votre image ne se charge pas. Certains navigateurs ne permettent pas un affichage correct des illustrations.

Logiquement, votre texte alternatif se compose de votre expression-clé principale. Si vous avez décidé de consacrer une page de votre site à la tarte au Maroilles, vos illustrations devraient être en rapport avec votre thème.

Une approche intéressante consiste à envisager la balise alt comme si on expliquait le contenu d’une image à un aveugle. Imaginons que votre photo montre une tarte au Maroilles dans un four. Mentionnez-le comme tel dans votre balise alt : « Tarte au Maroilles dans un four ».

3. Ajoutez une légende quand c’est possible

En journalisme, on définit la légende comme un texte court accompagnant une illustration. Elle sert à expliciter celle-ci. La légende peut être informative, descriptive, interprétative,…

Essayez dans la mesure du possible d’ajouter une légende à vos images. Elle facilite la compréhension  et la lecture de vos contenus visuels. Parce qu’elle améliore l’expérience-utilisateur, elle est très appréciée des moteurs de recherche. Elle leur permet, en outre, d’interpréter le sens de l’image.

Optimisation d'une image Gucci sous WordPress : titre, légende, texte alternatif

Nom de fichier, légende, texte alternatif sont les points essentiels à optimiser pour le référencement de votre image

4. Dotez vos pages de titres clairs et informatifs

Nous vous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises : le titre est un des éléments textuels les plus importants. Veillez donc à rédiger, pour chacune de vos pages, un titre informatif, clair et comportant vos mots-clés principaux.

Un bon titre permet de suite de planter le décor et d’entrer dans le vif du sujet. Il renseigne le lecteur et le moteur de recherche de ce qu’ils vont trouver comme contenu. Il contribue donc au référencement des images.

Imaginons que l’activité du client « cas d’école » soit le placement de ventilation mécanique contrôlée double flux (pour les plus curieux, cessez de chercher, ce n’est pas ça…). Il pourrait titrer sa page « réalisations » de la manière suivante : « Placement de ventilation mécanique contrôlée (VMC) : photos de chantier »

Ici, le titre est informatif et est optimisé sur une expression-clé forte dans le secteur. Pour plus d’informations sur la rédaction d’un titre de qualité, nous vous invitons à (re)lire cet article-ci.

5. Enrichissez vos pages de quelques lignes de texte

Même si vous avez fait de l’image l’élément central de votre communication en ligne, prévoyez quelques paragraphes de texte pour chacune de vos pages. Une centaine de mots, c’est déjà un bon début.

Le texte est ici au service de l’image. Il apporte un complément d’information et enrichit le champ lexical de la page. Utilisez-le pour répondre aux questions :

  • quoi ? Le placement d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) ;
  • où ? A Houte-Si-Plou ;
  • pourquoi ? Pour éliminer la condensation dans la salle de bain du client ;
  • comment ? Description brève de la méthode de travail.

Ces quelques lignes de texte vous permettent de répondre à l’ensemble des questions que l’internaute se pose. Elles permettent aussi d’optimiser votre visibilité sur une grande quantité de requêtes (référencement longue traîne). La mention du lieu est stratégiquement intéressante dans une optique de référencement local. Vous seriez surpris du nombre d’internautes qui tapent « placement VMC à Houte-Si-Plou » ;-)

Dernières choses : vérifiez que vos images sont au bon format (BMP, GIF, JPG, PNG, WebP et SVG) et qu’elles ne sont pas trop lourdes. Un temps de chargement trop long impacte négativement le référencement.

Hippopotame couché dans la paille

Attention, une image trop lourde ralentit le chargement de votre site web et impacte négativement votre référencement (source image : www.gtwallpaper.com)

En conclusion

Faire de l’image un élément-clé de votre stratégie de contenu est une bonne idée. Encore faut-il que votre client ou lecteur la trouve. Le référencement de vos contenus visuels n’est pas sorcier. Tout commence par un bon nom de fichier. Le reste, c’est beaucoup de bon sens et d’expérience-utilisateur. Si ça plait à vos lecteurs, ça plait à Google !

Et vous, l’article vous a plu ? Si oui, merci de le relayer :-)

 

The following two tabs change content below.

Julien Geets

Producteur de contenu web et social chez Write Up
Entrepreneur à Write Up, entreprise spécialisée en production de contenu web à valeur ajoutée. J'aide les entreprises à optimiser leur visibilité en ligne et à entamer la conversation avec leurs clients. Vous voulez me faire plaisir ? Suivez-moi et encerclez-moi !

Derniers articles parJulien Geets (voir tous)

— 26 avril 2013

Plus de news

  • http://www.mavieprivee.fr/ Guillaume Sessa

    6. Créer
    une vidéo avec les images, l’uploader sur le bon site de partage (cad
    ni youtube, ni daylimotion), faire un lien avec un bon tumblr, renseigner correctement les titres, tag,
    descriptions, attendre entre 12 et 24heures admirer le résultat… #Stratégie #SMO

    • http://twitter.com/Julien_Geets Julien Geets

      Merci pour le commentaire et le conseil, @guillaumesessa:disqus. Pouvez-vous expliciter davantage, pour nos lecteurs, ce qu’est pour vous un bon site de partage pour une vidéo ? Et pourquoi ne pas l’uploader sur Youtube ou Dailymotion ? Merci :-)

  • Pingback: Référencement images : 5 étapes pour référencer vos images dans Google. | ActivActor, agence web.

  • Totor

    J’adore ce site! Vos articles sont claires et précis, c’est trés agréable. Mon site web et google va apprécier ;)