Twitter : 9 conseils pour obtenir plus de retweets

Twitter : 9 conseils pour obtenir plus de retweets

décembre 26, 2013 0 commentaries

Attirer l’attention sur son contenu prend du temps sur la twittospère. Pour ce faire, il est important d’agrandir sa base de followers et cela ne se fait pas en un simple claquement de doigts. Des techniques variées et une certaine expertise sont nécessaires pour parvenir à ce but. Il vous faudra également être patient et créer le meilleur contenu pour vos followers.

Pour nous aider dans cette démarche, Trackmaven a réalisé une étude dont les résultats expliquent comment tirer profit du contenu pour générer un grand nombre de retweets. Trackmaven a pour cela analysé 1423 comptes, 1,7 millions de tweets ainsi que l’impact des contenus visuels sur la twittosphère. Voici les 9 techniques à intégrer dans vos démarches marketing sur Twitter.

1. Tweeter le dimanche

La plupart des tweets sont envoyés durant la semaine et leur fréquence est beaucoup plus élevé que le week-end. En revanche, c’est le week-end et plus particulièrement le dimanche que vos tweets ont le plus de chances d’être retweetés avec une moyenne de 0.168 retweets pour 1000 followers. Un bon indicateur pour ceux qui souhaitent lancer un concours Twitter par exemple.

tweet_dimanche

2. Tweeter entre 20h et 1h

Après les jours, passons désormais aux heures les plus propices aux retweets. Si le nombre de tweets explose durant les heures de boulot, c’est le soir entre 20h et 1h que vous aurez la chance de voir vos messages retweetés. Les twittos sont souvent devant leur PC lors des prime-time.

tweet_10am_11am

3. Utiliser les hashtags

L’étude s’intéresse ensuite à l’impact des hashtags qui sont souvent sous-estimés. Et la première chose que nous remarquons est que plus un message comprend de hashtags, plus celui-ci a de probabilités d’être relayé avec 0.301 retweets pour 5 hashtags contre 0.116 retweets pour un tweet n’en contenant aucun. On constate donc une augmentation des RT de 300% en passant d’un message sans hashtag à un message qui en propose au moins 5.

Un phénomène étrange apparaît cependant dans l’étude qui montre qu’un message contenant 11 hashtags semble apporter une moyenne de 0.500 retweets. Assez étrange quand on sait qu’un tweet de ce type équivaudrait à ne pouvoir intégrer que les hashtags dans son message…

retweets_hashtags

4. Multiplier les mentions

Au même titre que les hashtags, multiplier les mentions lorsque nous twittons augmente les chances de RT. Un message contenant 6 mentions se voit octroyé en moyenne 0.190 retweets. À noter que un tweet avec plus de 6 mentions peut avoir un effet inverse et faire tomber vos chances de RT. N’en abusez donc pas. Il faut tout de même garder à l’esprit que ce chiffre n’a certainement pas pris en compte le fait qu’inclure autant de mentions (comme les hashtags) réduit la longueur du message.

retweets_mentions

5. Les liens en milieu ou fin de tweet

Certains placent leurs liens en début, et d’autres en fin de tweets. Selon cette étude, il serait plus judicieux de placer un lien au milieu ou à la fin d’un tweet. Le placer à la fin aurait donc un impact bien plus significatif sur le CTR et sur les RT avec une moyenne de 0.200 retweets.

links_retweet

6. Demander de retweet au lieu de RT

Vous aviez peut-être l’habitude de demander à vos abonnés de RT certains de vos messages. Ne le faites plus! Demandez à vos abonnés des Retweets et non des RT. En effet, il y a un nombre moyen de 2.5 retweets pour le mot épelé contre 0.17 pour l’abréviation. De plus, les mots tels que « please » ou « now » enregistrement une moyenne de 0.32 et 0.17 retweets.

Les abréviations ne sont donc pas toujours la meilleure méthode à adopter. Si vous avez de la place, épelez vos mots et n’oubliez pas que même si il s’agit d’une plateforme de microblogging, la grammaire et l’orthographe sont importants.

retweet_epeler

7. Utiliser des points d’exclamation

Passons à la ponctuation désormais! Publier des tweets à l’aide de points d’exclamation aurait un impact sur leur portée et leur taux de RT. Un tweet contenant 6 points d’exclamation affecte donc la portée d’un tweet avec un taux moyen de 0.299 RT et jusqu’à 0.484 RT pour un message qui en contiendrait 9. Il ne faut cependant pas en abuser, même si un message n’en contenant aucun voit son nombre de RT moyen s’élever a 0.15.

retweet_point_exclamation

8. Utiliser des majuscules

Souvent très peu recommandées sur les forums ou salons de discussion car elles s’apparentent à un manque de respect, l’utilisation de majuscules dans vos messages a l’avantage d’interpeller le twittos et de le motiver à RT. Un message entièrement publié en majuscules obtient un taux moyen de 0.8 RT, contre 0.147 RT pour un message ne contenant aucune majuscule.

Comme les points d’exclamation, si vous ne voulez pas perdre des abonnés sur le long terme, évitez cette pratique. Les majuscules sont très peu appréciées, et ce sur tous les espaces de discussion.

retweet_majuscule

9. Intégrer des images

Intégrer une image à votre message augmente considérablement les probabilités d’être RT avec un nombre moyen de 0.404 RT par message, contre 0.133 RT pour un message de type textuel et sans image.

Retweets-by-picture-usage

Des chiffres intéressants quand on sait que depuis le 29 octobre dernier, Twitter déployait une mise à jour nous permettant de directement prévisualiser un contenu visuel sans devoir cliquer sur le lien en question.

Twitter-picture-previews-and-retweets

Conclusion

Si on résumé le tout et si votre but est de voir votre message relayé un maximum de fois, il faut publier le dimanche soir, intégrer une image à votre tweet, ne pas oublier les mentions et le lien en fin de message. N’oubliez pas d’épeler vos mots et évitez absolument les abréviations si cela est possible. Il faudra cependant à utiliser avec parcimonie les majuscules ainsi que les points d’exclamation qui peuvent être très dangereux. Ne les utilisez pas avant d’avoir peser le pour et le contre!

Sources : HeidiCohen - Jefbullas 

Mehdi Talhi

Community Manager chez Dkoop et blogueur Intéressé par les réseaux sociaux, les jeux vidéo, la high-tech et la culture japonaise. Diplômé en marketing à Bruxelles.